Conseil d'administration intérimaire

Marie

Marie D'lorio

Président

Marie D'Iorio est conseillère principale en stratégie auprès du bureau du vice-président à la recherche de l'Université d'Ottawa et présidente de NanoCanada. Avant de se joindre à l'Université d'Ottawa, elle a dirigé l'Institut national de nanotechnologie (2011-2016) et l'Institut des sciences de microstructures (2003-2011) du Conseil national de recherche du Canada (CNRC). M. D'Iorio a obtenu une maîtrise et un doctorat en physique des solides de l'Université de Toronto. Après une bourse postdoctorale au IBM Zurich Research Laboratories, elle a rejoint le CNRC, où elle a mis sur pied le premier laboratoire au Canada à très basse température et à champ magnétique élevé pour étudier les dispositifs à semi-conducteurs quantiques.

Dans 2015, elle a lancé NanoCanada, afin de relier la communauté des nanotechnologies à travers le pays et de faciliter les partenariats et les collaborations entre les universités, les entreprises et les gouvernements, en mettant en réseau des installations et des compétences spécialisées afin de faciliter la traduction des avancées scientifiques sur le marché. Elle a été présidente de l'Académie des sciences de la Société royale du Canada et présidente de l'Association canadienne des physiciens et physiciennes.

Gino DiLabio

Professeur et responsable de la chimie à l'Université de la Colombie-Britannique (campus d'Okanagan)

Gino DiLabio est professeur et responsable de la chimie au campus Okanagan de l'Université de la Colombie-Britannique, qu'il a rejoint au sein de 2014. En juillet, le professeur DiLabio a été nommé à la Faculté de gestion de 2017 et a été nommé directeur associé de l'Institut canadien de développement socioéconomique de son campus. Son expertise est dans le développement et l'application de méthodes de simulation en chimie computationnelle à des problèmes liés à la dégradation oxydative et à la simulation de nanosystèmes. Il a publié plus de documents, livres, chapitres de livres et brevets 140. Avant de se joindre à l'Université de la Colombie-Britannique, le professeur DiLabio a passé plusieurs années au 10 en tant que membre du personnel scientifique de l'Institut national de nanotechnologie à Edmonton, en Alberta.

François Lagugné-Labarthet

Professeur de chimie, Université Western

François Lagugné-Labarthet est professeur de chimie à l'Université Western. Il a été titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 2 en photonique et nanosciences de 2008-2018. Avant de commencer chez Western chez 2007, il a été chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de l’Université de Bordeaux, en France. Ses thèmes de recherche englobent l’étude des propriétés optiques de matériaux à l’échelle nanométrique en utilisant diverses combinaisons originales de techniques de microscopie et d’optique produisant des informations à l’échelle nanométrique avec une sensibilité et une résolution spatiale sans précédent. Il est l'auteur de plus de manuscrits 100 et a donné plus de séminaires et de conférences sur 90. En tant que directeur scientifique de l’usine de nanofabrication occidentale, il a pour mission de maintenir l’instrumentation de pointe pour la fabrication et la caractérisation de dispositifs à l’échelle nanométrique, de mettre au point de nouvelles techniques de fabrication avec de meilleures spécifications et de promouvoir l’accès ouvert au monde occidental. Nanofabrication Facility, la première installation de nanofabrication ouverte à l’usage de l’Ontario ouverte en 2004, a été proposée à divers utilisateurs du monde universitaire et industriel. F.Lagugné-Labarthet est depuis 2018 président du conseil d’administration de NanoOntario, représentant les intérêts des membres des secteurs universitaire, gouvernemental, industriel et financier dans le développement des nanotechnologies dans le monde.

Dan Gale

Consultant en stratégie technologique

Dan Gale est un consultant en stratégie technologique. Au cours d’une carrière d’une année sur 40, il a travaillé dans la recherche et le développement en microélectronique et en photonique, dans le but d’améliorer la préparation appliquée des technologies à un stade précoce. Cette activité a débuté au Royaume-Uni avec l'électromagnétique des communications guidées, y compris la photonique, pour passer ensuite à la microélectronique à son retour au Canada au format 1982. À 2018, il a pris sa retraite de CMC Microsystèmes en tant que vice-président et directeur de la technologie, où il avait, au cours des dernières années, encouragé l'utilisation de plates-formes en silicium pour la photonique appliquée et les technologies quantiques. Au sein de CMC, il a façonné le Réseau national de design du Canada en assumant divers rôles au sein de l'entreprise, aux niveaux local, national et international, tout en siégeant au conseil d'administration ou à des comités de sociétés ou d'organisations scientifiques affiliées.

Marie-Pierre Ippersiel

Président et chef de la direction, PRIMA Québec

Marie-Pierre Ippersiel est présidente et chef de la direction de PRIMA Québec. Auparavant, elle a travaillé pendant six ans à titre de vice-présidente pour le pôle de l'industrie des technologies propres, Écotech Québec. Entre autres responsabilités, elle a géré les opérations de la grappe, coordonné les sites de travail et développé divers contenus (mémoires, études, etc.). En tant que conseillère en recherche auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal (MMC) entre 2004 et 2010, elle a contribué à la mise en œuvre des principaux outils utilisés dans le Plan de développement économique du Grand Montréal, y compris la stratégie de développement des grappes. Dans 2003, elle a produit un avis sur l'innovation dans les municipalités du Québec à l'intention du Conseil de la science et de la technologie. Mme Ippersiel est titulaire d'un doctorat en études urbaines de l'INRS - Centre Urbanization Culture Société, où elle s'est concentrée sur les relations science / industrie et le soutien technologique aux PME des centres de transfert de technologie des collèges. Elle siège également aux conseils d'administration de QuébecInnove, du réseau stratégique sur l'ingénierie de surface verte pour la fabrication de pointe et de la Fondation Espace pour la vie de Montréal, entre autres organisations. Elle a participé à la conférence sur le leadership canadien de la gouverneure générale à 2017.

Pierre Lapointe

Ancien président et chef de la direction, FPinnovations

Pierre Lapointe a été président et chef de la direction de FPlnovations (employés en millions de 100 $ CAN / employés de 550) de décembre à décembre 2008. Au cours des neuf dernières années, sous la direction de Pierre, FPInnovations est devenue la pierre angulaire de l'innovation dans le secteur forestier au Canada. Les recherches scientifiques et les innovations de FPlnnovations ont permis de soutenir l'industrie forestière dans de grands projets, allant de la construction de la première usine de démonstration de cellulose nanocristalline au monde (CelluForce, une coentreprise formée par FPlnovations et Domtar), en plus de la mise en place du premier une usine de démonstration de filaments de cellulose (avec Kruger) et la création d’une usine d’extraction de lignine K et d’un plan d’extraction de sucre et de lignine H à Thunder Bay (avec Resolute Forest Products).

Avant de rejoindre FPlnnovations, Pierre a dirigé l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et a dirigé l’intégration de l’Institut Armand-Frappier (institut de recherche biomédicale). Cette nouvelle organisation a permis la création de La Cité de la Biotech, employant du personnel 2500 et représentant des investissements de 1.5 G $ en sept ans.

Après avoir suivi une formation de géologue et de géophysicien, Pierre a commencé sa carrière à Ressources naturelles Canada où il a été chercheur et gestionnaire au sein de diverses équipes de recherche (Programme du plateau continental polaire (PPCP) - RNCan, conseiller scientifique du cabinet du ministre). Il a ensuite été nommé directeur général de la Division de l'information et des services de la Commission géologique du Canada (CGC), où il a créé le Centre géoscientifique de Québec (CGQ) dans le cadre d'un partenariat unique entre un institut universitaire (INRS) et un organisme gouvernemental (le CGC). ).

À 2014, l’Association pour le développement de la recherche et de l'innovation en innovation du Québec (ADRIQ) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) lui ont rendu hommage pour sa contribution exceptionnelle à la recherche et à l'innovation au Québec et dans le monde. Canada. À 2015, dans le cadre de l'événement annuel de l'Association technique des pâtes et papiers du Canada (PPTAC), Pierre a reçu la médaille d'or John S. Bates, l'un des plus prestigieux prix individuels de PPTAC, remis à un membre de l'Association pour souligner son contribution exceptionnelle à la science et à la technologie dans l'industrie des pâtes et papiers. En 2009, le Président de la République française lui a décerné le titre d'Officier de l'Ordre académique des Palmes pour sa contribution à l'intégration scolaire de la France et du Québec. Puis, dans 2017, il a été élu membre international de l'Académie royale des sciences de l'ingénieur de Suède, la plus ancienne académie d'ingénierie du monde, et a également été admis au Collège des boursiers de la Société géographique du Canada royal pour son engagement envers son pays.

À titre de président du conseil d'administration de NanoQuebec, Pierre Lapointe a dirigé la fusion de NanoQuebec et de Consortium Innovation Polymeres (CIP) en une seule entité. La nouvelle organisation, baptisée PRIMA QUEBEC - un pôle de recherche et d’innovation sur les matériaux de pointe - assure la réalisation des projets et activités de recherche liés au secteur des matériaux de pointe. Il a également été président du conseil d'administration de PRIMA QUEBEC au cours des cinq dernières années. Il est également membre du conseil de Technologies du développement durable Canada (TDDC), président du comité consultatif technique de l'Institut de recherche de la Colombie-Britannique (BCRI) et membre du conseil d'administration du Canadian Light Source à Saskatoon.

Graham McKinnon

Président, Norcada Inc.

Graham McKinnon est un membre actif de la communauté nano-MEMS de l’Alberta depuis plus de 30. Avant de fonder Norcada Inc. dans 2003, M. McKinnon était vice-président de la recherche chez Micralyne.

M. McKinnon a dirigé le développement de produits MEMS (systèmes micro-électro-mécaniques) novateurs dans plusieurs domaines, notamment les microphones, les commutateurs optiques, le séquençage de l'ADN, la microfluidique et la microscopie. Norcada continue d’être un chef de file du développement d’appareils avancés pour la microscopie à faisceau électronique et à rayons X.

M. McKinnon a reçu sa maîtrise diplômé en génie électrique de l’Université de l’Alberta (1987) pour ses travaux sur les dispositifs à puits quantiques à base de silicium. Il est titulaire de huit brevets américains et a publié plusieurs articles techniques sur la microfabrication, les capteurs et les MEMS. M. McKinnon a soutenu la communauté nano-MEMS du Canada en participant à de nombreux conseils consultatifs et comités techniques au cours de sa carrière.

Dr. Susanne Riegel

Directeur du marketing et chef de produit, Nanalysis Corp.

Susanne Riegel est directrice du marketing et des produits chez Nanalysis Corp., une organisation de premier plan dans le développement, la fabrication et la vente de spectromètres portables à résonance magnétique nucléaire (RMN). Au cours de ses sept années chez Nanalysis, elle a joué un rôle déterminant dans le développement des fonctionnalités et fonctionnalités des produits de RMN, des stratégies de marque et des solutions pour un certain nombre d’applications industrielles. Ces efforts ont permis une croissance de plus de 30% par rapport à l’année précédente, transformant Nanalysis d’une petite entreprise de technologie canadienne en une société de fabrication 50 + composée de plus de distributeurs internationaux et d’un parc d’installations mondial de plus de 40. Elle a une formation en chimie, complétant un M.Sc. dans le groupe principal chaîneet chimie du phosphore à l’Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et titulaire d’un doctorat. en chimie organométallique de l’Université de Calgary.

Lori Sheremeta

Directeur exécutif, HQSP et Centres Alberta Innovates

Bio en attente

Janice Warkentin

Secrétaire général

Janice Warkentin est directrice du développement des affaires et secrétaire du conseil d'administration de NanoCanada. Janice a commencé sa carrière en travaillant pour des organisations à but non lucratif. Elle a rejoint le gouvernement fédéral et compte maintenant plus de dix ans d'expérience de travail à la Chambre des communes du Canada et au Conseil national de recherches. Son expérience comprend les communications, la mobilisation et la consultation des parties prenantes, les relations publiques et le développement des affaires. Janice travaille pour NanoCanada depuis le lancement du programme en 2015 et a joué un rôle déterminant dans la création et le développement d’un réseau mondial de connexions entre l’industrie, les gouvernements et les universités. Elle se rend régulièrement en Asie, en Europe et en Amérique du Nord pour diriger des délégations qui démontrent l'excellence du Canada dans les technologies émergentes.

Janice a également été membre de plusieurs conseils d'administration communautaires et a été secrétaire générale et présidente de conseils paroissiaux et d'écoles.